diagnostic gaz en Essonne

Comparer les différents types de chaudières à gaz

Différents types de chaudières à gaz

Quel que soit le type de chaudière à gaz, le principe générale reste le même : on brûle du gaz qui rechauffe un échangeur où circule l'eau qui alimente ensuite le circuit de chauffage ou d'eau chaude.

Les chaudières classiques

Les chaudières classiques au gaz ont généralement un rendement avoisinant les 93% (sur PCI), qui dépend évidemment de la qualité et de son système de régulation (qui pilote les températures de consigne et induit plus ou moins de cycles marche/arrêt). la température de l'eau en sortie de chaudière se situe aux alentours des 70 à 80°C.

Les chaudières basses température

Les chaudières basse température sont des chaudières classiques, fonctionnant à des températures plus basses, généralement à 40°C. Cette température est suffisante pour un plancher chauffant ou des radiateurs basse température (de format plus important).

Les chaudières gaz à condensation

Les chaudières à condensation fonctionnent sur le même principe de chauffage de l'eau à travers un échangeur. S'y ajoute, un étage de récupération des calories contenues dans les fumées, par condensation. On obtient aussi un rendement supérieur, de l'ordre de 105% (du PCI).
Pour obtenir un rendement optimal en terme de condensation, le retour des eaux de chauffage doit être le plus bas possible. Les radiateurs, souvent surdimensionnés permettent souvent de baisser la température de départ (et donc de retour), afin d'obtenir un rendement efficace de l'étage de condensation.
A noter que l'eau issue de la condensation des fumées sont légèrement acides (même si elle ne contient pas de dioxyde de souffre comme dans la cas du fioul), doit être évacuée dans les eaux usées, pas les eaux de pluie (voir diagnotic assainissement).

Les conduits d'évacutation des fumées de chaudières

Les conduits classiques

Les conduits de fumées classiques continuent à être utilisés, dans le neuf ou rénovation, y compris si l'on pose une chaudière gaz à condensation. Toutefois, les conduits doivent être tubés, c'est-à-dire que l'on va y insérer un tube isolé. Cela permet d'éviter la condensation excessive qui aurait lieu sans cela et notamment dans le cas des chaudières à condensation ou basse température. Ce type de conduit implique cependant une ventilation adéquate et des contraintes importantes sur la pièce d'installation de la chaudière (volume du local, ouvrants, arrivées d'air frais,...)

Les conduits type "ventouse"

Les ventouses sont deux tubes concentriques, le plus souvent horizontaux, d'arrivée d'air (en partie périphérique) et de sortie des fumées (au centre). Grâce à cela, la chaudière est "étanche" et ne nécessite pas que la pièce dans laquelle elle est installée, soit particulièrement ventilée.
Facile d'installation, cela rend par exemple possible l'installation d'une chaudière sans nécessité d'un conduit de cheminée, souvent onéreux. Certaines règle sont à réspecter lors de l'installation d'une sortie extérieure du type ventouse, comme la hauteur minimale de sortie et l'éloignement minimum des ouvrants.

Comparatif des chaudières gaz

Chaudière classique Chaudière basse température Chaudière condensation
Usage adapté Bonne isolation petite surface grande surface
Rendement 90% env. > 90% > 100%
Economies 10 à 15% 15 à 20%
Prix 1200 à 2500€ 2500 à 5000€ 4000 à 8000€
Aides Non ANAH,TVA à taux réduit,prêt éco énergie ANAH,TVA à taux réduit,prêt éco énergie

Que signifie PCI et PCS ?

Le pouvoir calorifique représente la quantité d’énergie contenue dans une unité de masse de combustible. Il existe le PCS (Pouvoir calorifique supérieur) et le PCI (Pouvoir calorifique inférieur).

PCI : Pouvoir Calorifique Inférieur

Le PCI est le Pouvoir Calorifique Inférieur du combustible. Il indique la quantité de chaleur qu’il va libérer le gaz lors de la combustion par unité de volume ou de masse. Cette mesure PCI ne prends pas en compte l'energie accumulée dans la vapeur d'eau produite lors de la combustion.

PCS : Pouvoir Calorifique supérieur

Le Pouvoir Calorifique Supérieur. Il s’agit de l’énergie dégagée par la combustion du du gaz (ou autre combustible) en récupérant la chaleur latente de la vapeur d’eau produite par la combustion. Cette mesure PCS, contrairement au PCI prends en compte l'energie accumulée dans la vapeur d'eau produite lors de la combustion.

PCI et PCS ont un rapport étroit, et les facteurs de conversion suivants permettent de passer du PCI au PCS en illustrant ainsi l'efficacité énergétique plus élevée d’une chaudière à condensation.
PCS
(kWhpcs)
ratio
PCS en PCI
PCI
(kWhpci)
1 kWh (PCS) de gaz naturel 1 divisé par 1.11 0.9
1 litre de fioul domestique 10.667 divisé par 1.07 9.97
1 m3 de gaz propane (GPL) 25.9 divisé par 1.09 23.7
1 tonne de granulés de bois 5106 divisé par 1.11 4600

Rendement des chaudières

Le chiffre indiqué en PCI sur les documentations des fabricants donne la quantité totale de chaleur dégagée par la combustion d'un produit. Le rendement d'une chaudière s'exprime en % sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) du combustible. Le pouvoir calorifique représente l’énergie contenue dans un combustible qui est brûlé dans une chaudière, les calories sont transmises à l’eau de chauffage. Toutefois, l’énergie contenue dans le combustible n’est pas transmise en totalité à l’eau de chauffage, car une partie de l’énergie est perdue dans la combustion.
Le rendement représente le rapport entre la quantité de chaleur réellement transmise à l’eau de chauffage et l’énergie disponible dans le combustible.
Avec une chaudière à condensation, on recupère plus de 100% de l'énergie PCI. En fait ce pourcentage est trompeur, car on ne produit pas plus d'énergie qu'il n'y en a de disponible. Simplement on continue à utiliser comme référence, l'énergie calorifique dégagée (PCI) et non pas l'énergie totale (énergie calorifique + chaleur latente de l'eau)

Classification des chaudières

Appareils non raccordés, Type A :
• Type A AS : Appareil non destiné à être raccordé à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation des produits de combustion vers l'extérieur du local où est installé l'appareil et muni de dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère et de l'encrassement du corps de chauffe (par exemple, les chauffe-eau non raccordés triple sécurité).

Appareils non étanches raccordés, Type B: Appareil destiné à être raccordé à un conduit pour l'évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, l'air comburant étant prélevé directement dans le local où est installé l'appareil.
• Type B1 : Appareil de type B équipé d'un coupe-tirage antirefouleur dans le circuit des produits de combustion.
• Type B11 : Appareil de type B1 à tirage naturel.
• Type B11 BS : par exemple chauffe-bains, chaudières ou radiateurs équipés du SPOTT

• Type B2 : Appareil de type B sans coupe-tirage antirefouleur dans le circuit des produits de combustion.
• Type B21 : Appareil de type B2 à tirage naturel
• Type B22 : Appareil de type B2 avec ventilateur en aval de la chambre de combustion (le ventilateur tire les fumées)
• Type B23 : Appareil de type B2 avec ventilateur en amont de la chambre de combustion (le ventilateur pousse l'air comburant)
• Type B24 : Appareil de type B2 avec ventilateur en aval de la chambre de combustion (le ventilateur tire les fumées, après le coupe tirage)

Appareils étanches raccordés, Type C: Type C, Appareil dans lequel le circuit de combustion est étanche vis-à-vis du local où il est installé.
• Type C1 : Appareil conçu pour être raccordé par des conduits à un terminal horizontalqui amène simultanément de l'air comburant au brûleur et évacue les produits de combustion vers l'extérieur par des orifices concentriques ou suffisamment proches pour être exposés au vent de la même manière .
• Type C11 : Appareil de type C1 à tirage naturel.
• Type C12 : Appareil de type C1 avec ventilateur en aval de la chambre de combustion / de l'échangeur de chaleur.
• Type C13 : Appareil de type C1 avec ventilateur en amont de la chambre de combustion / de l'échangeur de chaleur.

• Type C3 : Appareil conçu pour être raccordé par des conduits à un terminal vertical qui amène simultanément de l'air comburant au brûleur et évacue les produits de combustion vers l'extérieur par des orifices concentriques ou suffisamment proches pour être exposés au vent de la même manière.
• Type C31 : Appareil de type C3 à tirage naturel.
• Type C32 : Appareil de type C3 avec ventilateur en aval de la chambre de combustion / de l'échangeur de chaleur.
• Type C33 : Appareil de type C3 avec ventilateur en amont de la chambre de combustion / de l'échangeur de chaleur.

• Type C4 : Appareil de type C raccordé par deux conduits à un système collectif de conduits desservant plus d'une chaudière. Ce système collectif de conduits comprend deux conduits, dont l'un est une amenée d'air comburant et l'autre une évacuation des produits de combustion. Les orifices de ce système de conduits collectif sont concentriques ou suffisamment proches pour être exposés au vent de la même manière.
• Type C41 : Appareil de type C4 à tirage naturel. • Type C42 : Appareil de type C3 avec ventilateur en aval de la chambre de combustion / de l'échangeur de chaleur.
• Type C43 : Appareil de type C3 avec ventilateur en amont de la chambre de combustion / de l'échangeur de chaleur.

Glossaire chaudières

Coupe tirage : équipement qui permet d'éviter un tirage trop important et d'assurer l'évacuation de l'air vicié de la pièce lorsque le coupe-tirage est situé à plus de 1,80 m du sol.
Triple sécurité : équipement qui coupe automatiquement l'arrivée du gaz : Si la flamme est soufflée par un courant d'air (thermocouple). Si le corps de chauffe s'encrasse. S'ils détectent la présence de monoxyde de carbone.
SPOTT : Securité Permanent d'Observation du Tirage Thermique), couple l'alimentation en gaz dès qu'une élévation anormale de la température est observée sur l'anti-refouleur. Il est obligatoire depuis 1996 sur toute chaudiere de type B. La plaque signalétique indique alors type B 11 bs (bs indiquent la présence du spott)

Espace client : vos diagnostics disponibles 24H/24